Financement de la formation professionnelle

Une refonte totale du système de formation professionnelle a été orchestrée et appliquée depuis le 1er janvier 2019. Vous trouverez ci-dessous une présentation des principaux dispositifs efficaces de financement de la formation professionnelle .

Pour plus de détails sur les principaux changements liés à la réforme, vous pouvez consulter le site mon compte activité du gouvernement.
 
 


Le CPF (ex DIF)

Le compte personnel de formation (CPF) est monétisé : à partir de 2019, il est alimenté en euros et non plus en heures. Plafonné en euros : 500 euros seront alloués aux salariés par an; pour les personnes non qualifiées, le montant sera de 800 euros par an, avec un plafond global à 8000€. Ses modalités de mobilisation évoluent également pour rendre le dispositif plus facilement accessible aux salariés et aux demandeurs d’emploi : élargissement des actions éligibles, lancement d’une application mobile, accès direct aux financements assurés par la Caisse des Dépôts et consignations. Dorénavant, toutes les formations menant à une certification professionnelle reconnue, c’est-à-dire répertoriée au sein du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), pourront être éligibles au compte personnel de formation.

Plus de détails sur le site du ministère du travail.

retour

Le CPF de transition (ex CIF)

Pour les salariés en CDI, les salariés à l’issue de leur CDD, les personnes handicapées accueillies dans un établissement ou service d’aide par le travail (ESAT), les personnes en recherche d’emploi, les emplois à caractère saisonnier, les agents publics et les agents consulaires, les travailleurs indépendants.

Le congé individuel de formation (CIF) disparaît, remplacé par le CPF de transition professionnelle, destiné à accompagner un changement de métier ou de profession.

Le dispositif est financé de façon transitoire par les Fongecif, puis, au plus tard fin 2019, par de nouvelles instances : les commissions paritaires interprofessionnelles régionales (CPIR), chargées également d’apprécier la pertinence des projets et d’autoriser leur réalisation.

Les opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP) accompagnent les salariés dans le cadre de leurs projets de transition professionnelle : Pôle emploi, APEC, missions locales et Cap emploi sont maintenus en tant qu’opérateurs du CEP, de nouveaux opérateurs régionaux sélectionnés sur la base d'un appel d'offres national en 2019 apparaissent. Le salarié démissionnaire devra obligatoirement être accompagné par un CEP pour élaborer son projet de reconversion professionnelle.

Les CPIR, qui viendront remplacer les actuels Fongecif, pourront aussi abonder si le salarié ne dispose pas d’assez d’argent pour financer sa formation.

Plus de détails sur le site du ministère du travail

retour

Le plan de développement des compétences (ex plan de formation)

Pour les salariés et les entreprises.

À compter du 1er janvier 2019, le plan de développement des compétences remplace le plan de formation. Il permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur, par opposition aux formations qu’ils peuvent suivre de leur propre initiative grâce à leur compte personnel de formation.Il est désormais possible de réaliser des formations en situation de travail (FEST), en plus des formations en présentiel ou en tout ou partie à distance.

Plus de détails sur le site du ministère du travail

retour

Les fonds de formation

Pour les travailleurs indépendants.

Pour le financement de leur formation, et de celle éventuellement de leur conjoint collaborateur (mais seulement si la CFP-conjoint collaborateur a été versée), les travailleurs indépendants dépendent d'un fonds d'assurance formation (FAF), déterminé en fonction de la nature de leur activité.

Plus de détails sur le site Service Public

retour

L'AIF (Aide Individuelle à la formation)

Pour les demandeurs d'emploi.

Lorsque les dispositifs de financements existants (ceux des collectivités territoriales, des organismes paritaires collecteurs agréés - OPCO, …) ne peuvent prendre en charge votre projet de formation, partiellement ou entièrement, rapprochez –vous de votre conseiller Pôle emploi pour voir si vous pouvez bénéficier d’une Aide individuelle à la formation (AIF) qui contribuera au financement des frais pédagogiques de votre formation.

Plus de détails sur le site de Pôle emploi

retour

L'aide à la formation

Pour les personnes handicapées.

L’aide a pour objectif de permettre à une personne handicapée d’acquérir par la formation les compétences nécessaires pour un accès durable à l’emploi.

Plus de détails sur le site de l'Agefiph.

retour

Le conseil en évolution professionnelle

Le conseil en évolution professionnelle (CEP) est un dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé proposé à toute personne souhaitant faire le point sur sa situation professionnelle et, s'il y a lieu, établir un projet d'évolution professionnelle (reconversion, reprise ou création d'activité...). Il est assuré par des conseillers d'organismes habilités. Chaque employeur doit informer ses salariés de la possibilité de recourir au CEP.

Plus de détails sur le site Service Public

retour

 

FERMETURE EXCEPTIONNELLE

Dans le cadre des mesures de prévention dues au virus COVID-19, l'EIDB fermera ses portes à compter du lundi 16 mars 2020 et ce jusqu'à nouvel ordre.

L’équipe administrative de l’EIDB reste pour le moment dans la continuité de fonctionnement, et vous pouvez joindre vos interlocuteurs habituels par email et téléphone.

L'école internationale de boulangerie a besoin de vous: Appel aux dons